Bibliographie

Mise à jour du : 4 octobre 2022

Bibliographie non exhaustive

Ouvrages

Marie-Laure Las Vergnas, Histoire de l’Agence d’Avallon des enfants assistés de la Seine, Ed. Paris Publibook, 2012
Synopsis : Evoquer l’histoire des enfants assistés dans l’Avallonnais est à la fois une page douloureuse de l’histoire de l’enfance abandonnée, prise en charge par l’État, mais aussi une page de l’histoire économique et sociale de la région. L’un des directeurs de l’agence des enfants assistés de la Seine, Mathieu Tamet, rédigea un journal d’une importance considérable : 5000 pages dévoilant des éléments d’archives, publiques et privées qui illustrent le fonctionnement quotidien de l’agence d’Avallon à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Constituée essentiellement des témoignages de son directeur et des rapports d’inspection d’alors, cette plongée au cœur de l’agence d’Avallon a la richesse de son authenticité. Présentant également un aperçu des placements des autres enfants de la région parisienne (Seine-et-Marne et Seine-et-Oise), dont l’administration a connu des bouleversements notables au début des années 1910, ce recueil que nous rend disponible Marie-Laure Las Vergnas, arrière-petite-fille de Mathieu Tamet, n’est pas seulement une mine d’informations, mais avant tout une chronique immersive de l’époque.

Marie-Laure Las Vergnas, Yves Honoré au Congo : La vie aventureuse d’un enfant abandonné (1884-1930), Ed. Edilivre, 2022
Synopsis : «Je voudrais, quoique étant orphelin, pouvoir me faire une situation.» Cette déclaration d’Yves Honoré, à l’âge de 17 ans, reflète de manière emblématique la motivation qui l’a animé tout au long de sa vie et conduit à tenter sa chance parmi les premiers colons européens d’Afrique équatoriale : de la plantation de cacao à l’exploitation du bois d’okoumé au Gabon, en passant par la création du premier cinéma de Kinshasa en 1922. Abandonné à la naissance à Paris et élevé en Bourgogne, il n’aura eu de cesse de se faire un nom que sa mère ne lui avait pas donné. Un patient travail de recherche dans de multiples archives a permis à Marie-Laure Las Vergnas de reconstituer son parcours et de le suivre dans ses aventures africaines.

Emmanuelle Jouet, La révolte des enfants des vermiraux, Ed. L’œil d’or, mai 2011
Synopsis : Le 22 juillet 1911, le tribunal d’Avallon, dans l’Yonne, rend un jugement historique. En condamnant à de la prison ferme les gérants de l’institut éducatif et sanitaire des Vermiraux, il prononce la première sentence exemplaire en France à l’encontre d’un groupe de coupables, pour corruption associée à des violences collectives faites à enfants (travail forcé, maltraitances ayant entraîné la mort, viols, prostitutions). Révélée au grand jour par un journaliste de la presse nationale (Gabriel Latouche de L’Éclair), instruite par un juge d’instruction, le juge Guidon, et un procureur, M. Grébault qui n’ont pas hésité à transformer une plainte contre des enfants – pour rébellion et bris de clôture – en mise en cause des adultes, l’affaire des Vermiraux a marqué grâce à ce procès une étape déterminante de la reconnaissance des droits des enfants en France. Cet ouvrage, en présentant les récits et les témoignages des acteurs de l’époque, permet de comprendre autant la dérive d’une institution sanitaire et éducative que les modes de complicités qui ont permis de dissimuler ces crimes. Surtout, il met en lumière un dysfonctionnement structurel propre à ce type d’établissement, indépendamment de sa situation géographique ou de sa date de fondation.

Cahiers scientifiques n°11-2020, Sous la direction de Emmanuelle Jouet, Vincent Guichard et Daniel Sirugue, Morvan, Terre d’accueil, Terre nourricière. De l’assistance publique au vivre ensemble, 6e entretiens de Bibracte, Ed. Parc Naturel Régional du Morvan.

Charles Monot, Médecin et Maire de Montsauche, Rapport. De l’industrie des nourrices et la mortalité des petits enfants, publié par l’Académie impériale de médecine en 1867, PDF gratuit disponible sur Archive.org

Charles Monot, Médecin et Maire de Montsauche, Rapport. De la mortalité excessive des enfants pendant la première année de leur existence, ses causes et des moyens de la restreindre, PDF gratuit disponible sur Gallica

Noëlle Renault, Nourrices, nurses et gouvernantes, Nouvelles éditions Sutton, février 2018
Synopsis : Noëlle Renault nous invite à une nouvelle plongée dans l’histoire de ce métier et des femmes qui l’ont exercé. Originaire du Morvan, l’auteure s’intéresse aux nourrices morvandelles depuis maintenant 35 ans, et a élargi ses recherches aux autres régions françaises et à l’étranger. Au début du XXe siècle, la région a vu de nombreuses femmes quitter mari et enfants pour rejoindre les familles les plus prestigieuses de l’aristocratie et de la bourgeoisie française, mais aussi des monarchies européennes. À travers des photographies anciennes, des textes ou des articles de presse d’époque, nous découvrons la vie quotidienne de ces femmes, que le destin a souvent fait basculer de la plus humble chaumière aux hôtels particuliers les plus luxueux. Au-delà des contraintes qu’engendrait leur profession, elles avaient des relations privilégiées avec les enfants dont elles s’occupaient. Des lettres, des photos témoignent de ces liens, qui perduraient ensuite de longues années. Très à la mode à la Belle Époque, les nourrices allaitantes disparurent peu à peu, même si les familles les plus aisées continuèrent d employer des nurses ou des gouvernantes. Noëlle Renault revient sur cette évolution et ne manque pas d’évoquer les récentes nannies de la famille royale britannique ou de stars actuelles.

Sites d’archives de référence

Associations et pages Facebook