À propos

Nadine Ulrich

Née à Avallon, une petite ville aux portes du Parc Naturel Régional du Morvan, je retrouve, dans ce lieu magique du Morvan, quelques cousinages. Mon père, ses frères et sœurs ont été élevés sur Brassy et certaines attaches familiales se sont ancrées à Gâcogne et alentours. Le projet de construire l’arbre généalogique de Mhère-Gâcogne réside principalement dans les racines paternelles de mes enfants. Les ancêtres sont issus de ces deux communes et je me suis installée à Mhère pour ma retraite, deux bonnes raisons pour débuter ce projet. Une troisième raison, bien sûr, sans elle, le projet ne verrait pas le jour, ma passion pour la généalogie !

Et ce n’est pas tout, ce projet ne peut ignorer les « Petits Paris », ces enfants assistés accueillis dans ce Morvan si rude que certains y ont péri très jeunes. Puis, il y a ceux qui ont planté leurs racines et dont la descendance existe toujours dans notre contrée ! Alors pour combler quelques lacunes, je me suis lancée dans le dépouillement des registres de placements pour les enfants placés dans la Nièvre. La finalité de ce lourd travail serait de faire une base de données accessible à tous et gratuitement…

J’adhère à l’Association Lormes généalogie et au Cercle Généalogique et historique Nivernais Morvan, lieux d’échanges et de partages généalogiques très importants même pour un.e généalogiste expérimenté.e. et à l’Association des Amis de la Maison des Enfants de l’Assistance publique